L'association

Actualités

Nos positions concernant le décret du 3 janvier 2012
/ Retour à la liste des actualités

Nos positions concernant le décret du 3 janvier 2012

En réponse au décret paru le 3 janvier 2012, Club 14 réaffirme sa position. 

Club 14, tient tout d'abord à relever une information importante pour les scootéristes et les utilisateurs de 125 cm3 et pourtant souvent passée inaperçue, à savoir l'assouplissement de l'article R221-8. Cet article met fin à l'obligation de formation de 7h pour les conducteurs qui justifient d'une pratique de la conduite d'une motocyclette légère au cours des cinq dernières années. Le texte précédent laissait supposer que seuls ceux conduisant déjà un véhicule de la catégorie L5e (véhicules à trois roues supérieurs à 50cc) étaient concernés. A noter, qu'aucune indication quant à la durée de cette " pratique " n'est donnée?

 

De plus, Club 14 ne comprend pas certaines dispositions ne s'adressant qu'aux deux roues de cylindrée supérieures à 125cc : cette approche est jugée discriminatoire à l'encontre des motards. En effet, les deux roues de moins de 125 cm3 nous paraissent tout autant concernés par l'accidentologie et les problématiques liées à la visibilité que les motocyclettes de cylindrée supérieure à 125 cm3.


Il y a quelques mois, suite aux mesures prises par le CISR le 11 mai 2011, Club 14 avait déjà publié sur son site un communiqué de presse indiquant notre avis sur les orientations prises par le gouvernement. 

Nous expliquions alors que nous étions contre la modification de la taille des plaques, mesure qui en plus d'être inappropriée, est potentiellement dangereuse en cas d'accident. 

Nous rappelions aussi que Club 14 était contre l'imposition autoritaire du port du gilet jaune, position qui s'applique évidemment aux brassards réfléchissants. Pour nous, la solution ne peut passer que par une application plus ferme des normes européennes existantes mais pas toujours respectées par l'ensemble des équipementiers. Celles-ci permettent justement de répondre à ces exigences de visibilité et de protection sans pour autant porter atteintes aux goût et affinités spécifiques aux motards et aux scootéristes. 

Concernant la question de la visibilité, en novembre dernier, Club 14 profitait du salon de la moto, du scooter et du quad, pour proposer dans ses 4 propositions une mesure peu coûteuse qui consisterait simplement à changer la couleur de l'ampoule code des phares en orange ou en vert. Ce dispositif permettrait à l'automobiliste de différencier le motard ou le scootériste d'un simple coup d'oeil, il pourrait être installé par les constructeurs ou les motocyclistes très rapidement et à peu de frais. 

Enfin, pourquoi ne pas agir pour la prévention à proprement parler ? Des pistes ont depuis très longtemps été proposées par Club 14 : modification des infrastructures routières dangereuses, amélioration de la formation des scootéristes et des automobilistes, mise en place de mesures facilitant l'acquisition d'un équipement spécifiquement dédiés aux deux-roues et contribuant réellement à sauver des vies.
Flux Rss
J'aime