Accueil > Les avantages > Balade moto > De Quimperlé à la vallée du Blavet à moto
Les avantages

Balade moto - De Quimperlé à la vallée du Blavet à moto

/Retour à la liste des balades

De Quimperlé à la vallée du Blavet à moto

Des petites routes comme on les aime, avec juste ce qu'il faut de virages et de nature. L'arrière-pays de Lorient est une région magnifique où l'on prend vraiment beaucoup de plaisir à rouler, sans circulation ni traversée de grandes villes. De Pontivy, l'ancien fief de la famille des Rohan, à Pont-Scorff, vous parcourrez la vallée du Blavet, où châteaux, chapelles, églises, calvaires et maisons de caractère se succèdent. La route est assez tortueuse et les bifurcations fréquentes, lâchez la poignée de gaz et restez vigilant !

Quimperlé
Le nom Quimperlé vient de kemper, qui signifie " confluent " en breton, et de Ellé une des rivières qui traversent la ville. La ville se situe en effet au point de confluence de l'Ellé et de l'Isole. Celles-ci se rejoignent pour donner naissance à la Laïta, une ria longue d'une quinzaine de kilomètres soumise à la marée, qui fut navigable et permit à Quimperlé d'être un port de mer. La ville basse s'est développée autour de l'église Saint- Colomban, dont il ne subsiste plus qu'une façade, et de l'abbaye bénédictine Sainte-Croix de Quimperlé, tandis que la ville haute s'est développée autour de l'église Saint-Michel et de sa place. De l'une à l'autre, ce ne sont que pittoresques ruelles, escaliers pavés, ponts et passerelles, que vous prendrez plaisir à emprunter.

ÉGLISE SAINTE-CROIX
Rue de la Paix
Basse ville
Erigé à la fin du XIe siècle par les bénédictins, le monument a vu son clocher, datant du XVIIe siècle, s'écrouler le 21 mars 1862 et entraîner avec lui la destruction d'une partie de l'église. Heureusement, le choeur des moines ? un sommet de l'art roman ? ainsi que la crypte, l'une des plus belles de Bretagne, sont restés intacts. Exacte réplique de l'église du Saint-Sépulcre de Jérusalem, elle a été classée aux Monuments historiques. Sainte-Croix, remarquable par l'ampleur de ses volumes et son plan cruciforme, est l'unique église romane bretonne de plan circulaire. Elle est également dotée d'un riche mobilier dont une mise au tombeau (vers 1500) et un retable Renaissance (1541).

HÔPITAL FREMEUR ET CHAPELLE SAINTEUTROPE
Rue de l'Hôpital-Frémeur
Haute ville
Sans connaître la date exacte de la fondation de cet hôpital, un premier bâtiment de soins remonterait tout de même au XIVe siècle alors que plusieurs léproseries et "maladreries" sont attestées dans les environs de la ville dès le XIIIe siècle. Au sein de l'hôpital se trouve la chapelle Saint-Eutrope, datant du XVIe siècle, qui communique directement avec les salles des malades. Ces derniers pouvaient alors entendre ou assister à la messe. Cette curiosité architecturale ne fait que confirmer un ensemble unique dans l'Ouest et typique d'un hôpital médiéval.

FalaiseClohars-Carnoët

SITE ABBATIAL DE SAINT-MAURICE
Tel : 02 98 71 65 51
www.saintmaurice.clohars-carnoet.fr
Ouvert d'avril à novembre les dimanches, jours fériés et vacances scolaires (sauf samedi) de 14h à 18h. Ouvert tous les jours du 15 juin au 15 septembre de 11h à 19h. Gratuit jusqu'à 12 ans. Adulte : 4,10 €. Enfant (de 12 à 16 ans) : 2,60 €. Tarif réduit pour chômeurs, étudiants, personnes handicapées, passeport Finistère) : 2,50 €. Visite guidée (visite du logis et du parc avec audioguide). Au bord de la forêt de Carnoët et de ses nombreux arbres centenaires, sur la rive droite de la Laïta, se trouvent les ruines de l'abbaye cistercienne de Saint-Maurice, fondée en 1177. Une exposition permanente permet de découvrir l'histoire des bâtiments, dont les plus anciens datent du XIIIe siècle, ainsi que la vie des moines cisterciens. Sur ce site naturel protégé se trouve également des séquoïas centenaires. Les visites sont libres ou guidées.

Pont-Scorff

LA MAISON DES PRINCES
Place de la Maison des Princes
Elle date du début du XVIe et donne une idée de l'opulence et de la puissance des Rohan-Guémené. La fonction principale de la maison était la justice, d'où l'existence d'une prison ! Il semble qu'elle soit ensuite devenue le pied-à-terre du prince Louis VI de Guémené. L'architecture de la maison date de la seconde renaissance bretonne : façade en granit biseauté aux angles, lucarnes, ornements de chimères et fleurons sur le rampant, vitraux... La maison est classée aux Monuments historiques depuis 1932 et abrite aujourd'hui la mairie de Pont-Scorff.

Kernascléden

Cette petite commune est surtout connue grâce à sa belle église, joyau de l'art gothique.

ÉGLISE NOTRE-DAME
Vestige de l'architecture flamboyante bretonne, cette église paroissiale a commencé à être édifiée en 1420 pour être achevée en 1464. A l'intérieur, la nef possède une voûte en pierre, fait relativement rare en Bretagne pour être souligné. A l'intérieur, vous découvrirez des fresques murales représentant la vie publique de Jésus et la vie de la Vierge Marie, ainsi qu'une représentation de la danse macabre et de l'enfer. Thème très prisé au XVe siècle, il ne reste aujourd'hui que deux danses macabres en Bretagne, la seconde se trouvant dans la chapelle de Locmaria-en-Inquist près de Plouha dans les Côtes-d'Armor.

LA MAISON DE LA CHAUVE-SOURIS
1, place de l'Eglise Tel : 02 97 28 26 31
www.maisondelachauvesouris.com
Fermé de novembre à mars. Ouvert toute l'année sur réservation. Basse saison : ouvert de 14h à 17h30. Haute saison : du mardi au dimanche et les jours fériés de 10h à 12h (dernière visite à 13h30) et à partir de 18h30. Gratuit jusqu'à 8 ans. Adulte : 4 €. Groupe (20 personnes) : 3,50 €. Visite guidée (pour les groupes sur réservation). Boutique. Ce musée original se situe jusqu'à côté de l'église et ce n'est pas étonnant étant donné que cette dernière abrite la quatrième plus grande colonie en France de Rhinolophus ferrumequinum. Il est aussi le plus grand musée dédié à cet animal en France mais là encore, rien de bien étonnant, car la Bretagne recense 21 espèces protégées sur les 34 répertoriées en France. Des visites guidées sont organisées en juillet et août (départs à 15h et 17h), pour vous faire découvrir avec un Chiroptérologue, le site d'une importante colonie de reproduction de Grands Rhinolophes installée dans l'église.

PontivyPontivy

CHÅTEAU DE PONTIVY (CHÅTEAU DES ROHAN)
61, rue du Général-de-Gaulle
Tel : 02 97 27 87 09 / 02 97 25 04 10
www.pontivy-communaute.fr
Basse saison : ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h. Haute saison : tous les jours et les jours fériés de 10h30 à 19h. Adulte : 4,20 €. Enfant (jusqu'à 11 ans) : 1,10 €. Visite guidée. Le château de Pontivy, appelé château des Rohan, a été bâti au XVe siècle par le vicomte Jean II de Rohan, gendre et opposant au duc de Bretagne François II, et gouverneur de Bretagne pour Charles VIII. La ville s'est développée autour de cet imposant château d'architecture militaire. La façade donnant sur la cour intérieure a été modifiée au cours des VIIe et VIIIe siècles.

Rostrenen

Capitale du pays Fisel sur le territoire du Kreiz-Breizh. Le site fut occupé par les Romains jusqu'au IIIe siècle, mais la ville ne fut fondée qu'au IXe siècle, lorsque fut édifié le château de Rostrenen. Les guerres de la Ligue seront fatales pour la forteresse. Assiégée par les troupes du duc de Mercoeur, elle est incendiée et détruite. Il n'en restera que des ruines que Henri IV ordonnera de démolir en 1604. Le chateau qui lui succéda au XVIIIe siècle fut à son tour détruit en 1951 et remplacé par les bâtiments actuels de La Poste.

LE MANOIR
Cité du Manoir
Il date du XVIe siècle et possède une cheminée monumentale, et a conservé une tour polygonale couverte d'un dôme. Il abrite un collège et servait, au moment de la Révolution de prison, puis au début du XXe siècle de petit séminaire. L'église contient la statue de Notre- Dame-du-Roncier, découverte au début du XIVe siècle, près de la citadelle, sous un rosier qui fleurissait par n'importe quel temps. On creusa et on découvrit la statue, objet dorénavant d'un pèlerinage assidu. Voir le porche de l'église, les statues et les vitraux, notamment celui évoquant la découverte de la statue de Notre-Dame.

Langonnet

ABBAYE NOTRE-DAME DE LANGONNET
Tel : 02 97 23 93 08
www.morbihan.com
De l'abbaye fondée en 1136, il ne subsiste que la salle capitulaire du XIIIe siècle. L'abbaye, telle qu'elle se présente aujourd'hui, est à peu près de 1750. Occupée en 1806 par un haras, elle fut, en 1858, réoccupée par les spiritains. Aujourd'hui, c'est une maison de repos et de retraite. Un musée d'art africain y est ouvert.