Accueil > Les avantages > Balade moto > L'Armagnac à moto
Les avantages

Balade moto - L'Armagnac à moto

/Retour à la liste des balades

L'Armagnac à moto

Bienvenue en Armagnac et au coeur de la Gascogne ! Dans ce pays réputé pour son eau-de-vie, la plus ancienne de France, et son tourisme culinaire, les paysages vallonnés au milieu des vignes et des champs devraient terminer de vous conquérir. L'Armagnac est constitué du Bas-Armagnac, de l'Armagnac-Ténarèze et du Haut-Armagnac, ce qui représente un vignoble de 15 000 hectares réparti sur une partie du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne. Ce circuit se cantonne au Gers. Dans sa partie nord, à partir de la ligne Nogaro-La Parisienne, il parcourt le Bas-Armagnac. Cette zone produit des eaux-de-vie légères, fruitées, délicates et très réputées. Au-dessous, près d'Aignan, commence l'Armagnac-Ténarèze, qui s'étend vers l'est, remonte vers le nord et enserre notre circuit via Vic-Fezensac et Montréal. Les eaux-de-vie y sont généralement plus corsées et atteignent leur plénitude après un long vieillissement. Plus au sud et très à l'est de notre circuit, le Haut-Armagnac est le plus étendu. La vigne n'y est représentée que par quelques îlots. Si l'intérêt principal de la région demeure essentiellement gustatif, pensez néanmoins à vous arrêtez à Lupiac, ville natale de d'Artagnan (qui est né tout près, au château de Castelmore), afin de visiter le musée qui lui est dédié et, pour les fans de vitesse, à vous rendre au circuit de vitesse Paul Armagnac, au nord de Nogaro.

Eglise NogaroNogaro

Nogaro est une sauveté sur le chemin de Saint-Jacquesde- Compostelle menant du Puy-en-Velay à Saint-Jean- Pied-de-Port ; c'est à dire une ville créée au Moyen Age, à l'initiative de l'Eglise, dans le cadre du droit d'asile. L'économie de la ville repose sur la production vinicole mais également sur la tenue des manifestations organisées sur le circuit Paul Armagnac, familièrement appelé circuit Nogaro.

Aignan

Première capitale de l'Armagnac et siège du parlement de Gascogne dès le Xe siècle, cette ancienne ville fortifiée aurait vu le jour en l'an 620. A voir : l'église Saint-Saturnin (XIIe) et la tour de Termes d'Armagnac (XIIIe-XIVe), qui abrite le musée du Panache gascon. A l'occasion des fêtes de Pâques, les arènes accueillent des corridas et des courses landaises, réputées dans la région.

Lupiac

Lupiac est un des plus vieux castelnau du Sud-Ouest. Il était jadis fortifié. Sur la place principale, on peut encore admirer des maisons à couverts aux énormes piliers de bois. Le château de Castelmore, lieu de naissance de D'Artagnan, n'est qu'à quelques kilomètres au nordouest de la ville. Il ne se visite pas.

MUSÉE D'ARTAGNAN
Chapelle Notre-Dame
Tel: 05 62 09 24 09
museedartagnan@wanadoo.fr
Basse saison : ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h (dernière visite à 17h). Haute saison : tous les jours de 10h30 à 19h (dernière visite à 18h). Adulte : 5 €. Enfant (de 12 à 18 ans) : 3,50 €. Groupe (10 personnes) : 3,50 € (scolaires : 2,50 €). Etudiants : 3,50 €. Accueil enfants. Boutique.
Celui que l'on surnomme le plus illustre des Gascons alias Charles de Batz de Castelmore plus connu sous le nom de D'Artagnan est à découvrir dans ce musée établi dans sa ville natale. A un parcours sonore et visuel et une vidéo d'une durée de 20 minutes, s'ajoute une belle collection de documents et de reproductions d'oeuvres variées (affiches de cinéma, portraits, tableaux, livres ou encore statues).

GersLa vie de d'Artagnan
Devenu la figure emblématique de la Gascogne après avoir été immortalisé par Alexandre Dumas, Charles de Batz de Castelmore d'Artagnan est né entre 1611 et 1615 au château de Castelmore, à Lupiac. Après être parti chercher fortune à Paris, il devient cadet au régiment des gardes (1640). Par la suite, il sera successivement mousquetaire du roi (1644), lieutenant aux gardes-françaises, (1652), capitaine-lieutenant de la compagnie du roi (1667) et gouverneur de Lille (1672). Maréchal de camp au siège de Maëstricht, il y est tué le 25 juin 1673. Le lieu de sa sépulture est resté inconnu.

Eauze

Elusa fut capitale de la Novempopulanie durant toute l'époque romaine. Après avoir lutté contre l'envahisseur, elle acquit un statut de droit romain jusqu'aux invasions normandes. En 1985, alors que les fondations d'un bâtiment commercial étaient creusées, on trouva un fabuleux trésor représentant 120 kg de pièces d'or et de bijoux datant du IIIe siècle après Jésus-Christ. Parmi les édifices remarquables de la ville, on peut citer : la cathédrale Saint-Luperc, construite avec les vestiges de la cité gallo-romaine, la maison de Jeanne d'Albret (Xe siècle) et les vieilles maisons à colombages.

MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE ? LE TRÉSOR D'EAUZE
Place de la République
Tel: 05 62 09 71 38
Basse saison : ouvert tous les jours de 14h à 17h. Haute saison : tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Gratuit jusqu'à 18 ans. Adulte : 4,50 €. Groupe (15 personnes) : 3,50 €. Tarif réduit : 3 €. Billet jumelé avec la villa gallo-romaine de Seviac : 7 €, groupe : 6 €, réduit : 4,50 €. Visite guidée (sur réservation pour les groupes).
Le Musée archéologique d'Eauze conserve un exceptionnel trésor gallo-romain de plusieurs milliers de pièces de monnaie (28 003) et d'environ cinquante objets précieux datant du IIIe siècle de notre ère. Il s'agit du seul trésor trouvé intact en France et intégralement sauvegardé. L'exposition permanente dresse un panorama de l'occupation humaine de la région et nous fait pénétrer dans l'intimité de la vie des habitants d'Elusa.