insolite

Francesco Bagnaia remporte son 1er titre en MotoGP

À l’occasion de ce dernier week-end de la saison 2022 de motoGP à Valence en Espagne, la donne était simple pour le Français Fabio Quartararo : pour remporter son 2ème titre consécutif dans la catégorie reine, il devait l’emporter et espérer que le leader du championnat, Francesco Bagnaia, ne fasse pas mieux qu’une 15ème place.

L’espoir était donc mince au regard de la superbe seconde moitié de saison du jeune pilote italien Francesco Bagnaia, qui a réalisé 8 podiums (dont 5 victoires) lors des 9 dernières courses, contre seulement 2 pour le tricolore champion du monde Fabio Quartararo, qui n’a quant à lui plus remporté de grand prix depuis la mi-juin, lors de son sacre en Allemagne, lui donnant alors 91 points d’avance sur son principal rival.

Fabio Quartararo arrive donc en Espagne sans grand espoir, mais va très vite relancer l’intérêt en signant le meilleur temps de la 1ère série d’essais libres, contre un timide 17ème chrono pour Bagnaia. Après quelques tours d’essais supplémentaires, durant lesquels le leader au classement général ne parviendra jamais à devancer le Français, les qualifications finissent d’entretenir l’espoir : Quartararo et Bagnaia s’élanceront respectivement en 4ème 8ème position de cette ultime course de la saison.

Quelques tours après le départ, le duel tant attendu a lieu et les pilotes ne cessent de se doubler à tour de rôle, faisant craindre une chute d’un côté ou de l’autre. Tout se déroulera finalement sans accroc avant de voir Quartararo prendre le large et rejoindre le trio de tête pendant que Bagnaia dégringole petit à petit au classement.

La fin de course ne réservera finalement plus aucune surprise et Pecco Bagnaia passera finalement la ligne en 9ème position, un score suffisant pour remporter son premier titre de champion du monde de motoGP. Un titre on ne peut plus mérité et pourtant inattendu il y a encore quelques mois de cela.

Après une première manche d’essais hivernaux pour la saison 2023, les pilotes sont désormais libres jusqu’au 5 février pour le Shakedown de Sepang avant une reprise de la saison officielle le 24 mars au Portugal.

[Crédit photo : Paddock GP]

A lire aussi