association

A la découverte d’Erode, le premier sac à dos de protection pour motard

L’ADN de Club 14 est de faciliter la pratique du deux-roues motorisé dans des conditions optimales de sécurité. C’est dans la continuité de cette démarche préventive qu’a été créé le MotoLab Club 14 qui a notamment réuni des innovateurs de la sécurité deux-roues sur le dernier Salon du deux-roues de Lyon. Parmi ces starts-up innovantes, Erode a créé le premier sac à dos de protection pour motard. Julien Guery, fondateur de l’entreprise, nous expose ce projet plus en détails.

Bonjour Julien, merci d’avoir accepté cette interview. Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je m’appelle Julien Guéry, j’ai 32 ans et je suis le fondateur d’ERODE, entreprise spécialisée dans la confection d’un sac à dos protecteur pour motard.e.s et utilisateurs de moyens de transports urbains. Je suis originaire du Nord de la France, et suis motard depuis plus de dix ans. Après un début de parcours professionnel dans le secteur de l’industrie et du recyclage, j’ai entamé une reconversion vers les domaines du commerce et du marketing. Ayant toujours été attiré par l’univers de l’entreprenariat, j’ai rapidement orienté mes efforts vers la création d’un projet d’entreprise autour d’un autre univers qui me passionne : la moto et l’innovation dans la mobilité urbaine.
 

Quel est votre rapport personnel avec l’univers des deux-roues ?

Plus jeune je pratiquais différents sports de vitesse à deux-roues, comme le VTT, le motocross ou la moto sur piste et divers sports extrêmes, en particulier le skate et le bicross. J’aime les univers du deux-roues et des sports extrêmes car ils me permettent de ressentir une grande sensation de liberté. Plus largement, la moto est mon moyen de déplacement privilégié au quotidien, que ce soit pour aller travailler, me promener ou voyager. Cette sensation de liberté qui m’est chère s’est toujours accompagnée chez moi d’une conscience constante du danger. C’est toute l’ambivalence de la pratique du deux-roues de ces sports. Je suis donc un motard convaincu, mais qui accorde une importance de premier ordre à son équipement et sa sécurité.
 

Comment est né ce projet de création du sac de protection pour motard ?

L’idée du projet ERODE part donc de ma propre appréhension de ces univers. Plus spécifiquement, les premières idées du produit me sont venues à la suite d’une expérience d’un an dans une entreprise de recyclage de déchets non dangereux, dont des pneus de voiture et de moto. J’ai été effaré de constater que ce déchet n’était que très peu valorisé, et qu’il est transformé dans 80% des cas en matière combustible. En 2015, j’ai donc décidé de travailler à l’invention d’un sac à dos protecteur pour motard conçu en pneus recyclés. Qui n’a jamais vu un pilote de moto terminer sa chute dans une barrière de pneus créée pour amortir son impact ? En 2016, j’intègre donc l’incubateur Cré’Innov de Lille. Après un an de travail autour de cette idée, je suis contraint d’abandonner ce concept, car irréalisable pour des raisons techniques et technologiques. Je n’en ai été que plus motivé à développer mon idée de sac à dos protecteur, car ma pratique quotidienne de la moto m’a amené à faire un deuxième constat.

Comme tout motard, j’ai toujours été confronté à un dilemme : porter une protection dorsale en plus du blouson, ou porter un sac à dos ? La première option m’empêchait de transporter des affaires, et la deuxième m’exposait à de graves dommages en cas de chute. Parce qu'aucun sac à dos moto sur le marché de l’équipement n’associait réellement une protection dorsale à un système de rangement, j’ai conçu le sac à dos protecteur ERODE. Après des mois de recherches anatomiques et mécaniques avec différents experts scientifiques, de mise à l’épreuve de matières à l’abrasion, l’absorption et la performation, et de nombreuses études ergonomiques, l’idée du sac à dos protecteur le plus performant qui soit prend forme.

Au cours de l'année 2018, ERODE entre au sein du Réseau Entreprendre Hainaut, avant d'intégrer le technopôle Transalley, spécialisé dans les mobilités innovantes. Le projet remporte le 1er prix dans la catégorie « start-ups » du concours Start Up in Motion. Une récompense qui confirme le potentiel du projet et me rassure dans mes perspectives et ambitions.

Après de longs mois consacrés majoritairement à la R&D et à l'industrialisation du sac à dos, nous lançons officiellement la marque en novembre 2019. A l’heure où je vous parle, la production du premier volume de sacs est en cours. Ces premiers sacs seront disponibles dès avril prochain.

 

Quels défis avez-vous dû relever pour parvenir à cette création ?

Comme tout créateur d’entreprise les défis rencontrés ont été multiples. N’étant pas issu d’un milieu d’entrepreneurs, ni se rapprochant de près ou de loin au commerce, j’ai d’abord dû chercher seul les réponses à mes questions, chercher à me former, et convaincre mon entourage de me suivre dans ce projet un peu fou. Une fois ces étapes passées, il était question de partir à la rencontre des bonnes personnes, celles qui sauraient me conseiller et m’apprendre à construire un projet entrepreneurial. J’ai eu la chance de rencontrer différents partenaires inspirants et bienveillants qui ont tous contribué à rendre le projet possible, et à forger mon écosystème actuel. Une fois le projet lancé, et les financements obtenus, le défi quotidien d’un entrepreneur est de savoir être polyvalent dans une multitude de domaines techniques. J’ai appris à me former sur le tas à des tâches complexes et nécessaires à la construction puis la gestion d’une entreprise : négociation et achat, comptabilité, opérations de finance, ingénierie, design produit, RH...

Aujourd’hui, maintenant que le produit est fini, d’autres défis se présentent à moi : convaincre et fédérer autour du sac à dos protecteur ERODE pour qu’il devienne en succès commercial, et développer une équipe qui partagera ma passion et les valeurs de la marque.

 

Quelles sont les spécificités de ce sac ?

L’innovation portée par ERODE est de permettre aux motard.e.s et utilisateurs.trices de deux-roues de bénéficier d’une protection dorsale tout en pouvant ranger leurs affaires dans un contenant amovible sécurisé et parfaitement étanche.

Pour cela, nous avons choisi d’équiper le sac à dos d’une coque en polycarbonate qui amortit une grande partie du choc, protège de la perforation, de l’abrasion, fabriquée à Douai. Celle-ci séparée du dos du/de la motard.e par un plaque dorsales en nid d’abeille, fabriquée à Valenciennes. En complément de la coque, celle-ci joue le rôle d’amortisseur lors d'un impact et vient disperser et absorber sa force en cas de chute. Notre préoccupation première est donc d’assurer la sécurité du porteur du sac à dos. Pour que le choix entre protection et praticité à moto ne soit plus un dilemme. Je cherche à travers ce concept à démocratiser le port de la protection dorsale chez les motard.e.s, que se protéger la colonne vertébrale soit un réflexe et non une contrainte.

L’autre spécificité du sac à dos Blackout est la technicité de ses matériaux. Dès l’origine du projet, j’ai concentré mes efforts sur l’étude des matières et leur assemble, formant une véritable synergie. Mon choix s’est porté sur des composants connus dans l’équipement moto pour leurs capacités d’absorption et de résistance à l’abrasion, mais également utilisés par les meilleurs spécialistes dans la bagagerie militaire, l’automobile et l’aéronautique, comme le Cordura 1200 Army, l’Hypalon, le polycarbonate, etc.

Enfin, pour faciliter le quotidien avant, pendant et après les déplacements en deux-roues, il intègre divers accessoires amovibles : deux modèles de cabas, des pochettes magnétiques à fixer sur la ceinture lombaire, un porte clé magnétique à fixer dans les cabas. Le sac à dos s’enlève du dos en deux secondes chrono, grâce à des systèmes de verrouillage magnétique Fidlock®. Son design et sa facilité d’usage les distinguent de la plupart des sacs à dos moto, par son minimalisme et son intemporalité. L’esthétique a été pensée pour convenir au positionnement urbain, afin que les équipements ERODE® conviennent aux femmes et aux hommes exigeants au look soigné.

 

A qui ce produit s’adresse-t-il ?

Il s’adresse aux motard.e.s et conducteurs de deux-roues qui comme moi, ne peuvent se sentir libre sur la route qu’en ayant une pleine confiance en leur équipement de protection. Parce qu’il a d’abord été conçu pour son utilisation à moto, il est hautement protecteur. Par extension, il conviendra parfaitement aux cyclistes en zone urbaine, aux amateurs de trottinettes électriques et autres transports motorisés urbains (EDPM).

 

En quoi pourrait-il répondre à la demande des motards ?

Eh bien il s’utilise de plusieurs façons et s’adapte à toutes les situations qui façonnent notre quotidien, que vous soyez motard.e.s avéré.e.s, en herbe ou en devenir.

Prenons le cas d’une journée type d’une personne travaillant dans une ville. Le matin celle-ci part à moto équipée du sac à dos ERODE, dans lequel le cabas Smart contient ses affaires, bien à l’abri de la poussière et d’une éventuelle intempérie. Une fois arrivée au bureau, elle se décharge du sac à dos avec le reste de son équipement, qu’elle réserve au vestiaire ou accroche au porte manteau. Là, elle sort son cabas du sac à dos en laissant ce dernier avec les autres équipements. Quand l’heure de son rendez-vous avec son plus gros client arrive, elle part avec son cabas Smart, uniquement, pour des soucis d’encombrement et de style. N’oublions pas qu’il s’agit d’un rendez-vous très important. Problème, elle y transporte des documents importants, en plus du dernier Mac auquel elle tient beaucoup ; donc pas question de prendre le risque d’endommager son précieux outil de travail en cas de pluie, ni d’arriver à son rendez-vous avec un contrat taché. Heureusement, le cabas Smart est 100% étanche et très résistants aux petites bousculades, communes dans notre jungle urbaine. Le lieu du rendez-vous n’étant qu’à quelques kilomètres de son lieu de travail, et pour éviter les bouchons, elle décide de s’y rendre à pieds et en métro, le cabas Smart porté à la main ou en bandoulière.

Après une journée bien remplie et un nouveau contrat de signé en poche, le sourire aux lèvres, il est l’heure pour elle de rentrer retrouver sa famille, impatiente de la revoir. Sur son dos, le sac à dos bien attaché par des systèmes magnétiques robustes, elle prend la route prudemment mais sereinement. La capacité du réservoir de sa monture étant assez limitée, l’arrêt au stand reste très fréquent. Mais là encore, ERODE saura lui simplifier la tâche. Sans descendre de sa moto, sans devoir ouvrir son blouson, sans même retirer ses gants, son moyen de paiement préféré reste toujours à portée de mains. Il ne lui suffit que de décrocher d’un geste simple la pochette lombaire magnétique, fixée sur la ceinture lombaire du sac à dos, pour effectuer le règlement en toute aisance.

Une fois à la maison, située en dehors de la ville, dans une petite campagne chaleureuse, elle gare comme à son habitude la moto dans le garage, où sont aussi stockés ses équipements de moto. Son/sa conjoint.e, étant un.e maniaque du rangement et de la propreté, elle rentre chez elle avec son cabas Smart uniquement, qu’elle a pris soin de retirer du sac à dos en deux seconde chrono. Parce-que lui au moins n’a pas subi les désagréments de la route : la poussière, les résidus de fluides, la pluie, les odeurs de gaz d’échappement, etc. Elle peut tranquillement poser son cabas propre et sain dans la maison, et ne pas incomber ces désagréments au reste de la famille. Le sac peut alors être utilisé partout, sur la table, le canapé, le parquet en chêne massif, sans risquer de déranger le bien-être familial.

Le lendemain matin, la pluie est particulièrement battante. C’est le Nord ! Alors dans ces moments-là, elle décide souvent de ne pas prendre le risque de partir à moto. Ce sera plutôt la voiture, plus sûre. Mais pas besoin de vider son sac de moto pour remplir celui qu’elle utilise lorsqu’elle part en voiture, le cabas amovible a été pensé pour aussi assurer le coup quand la moto n’est pas envisageable. Aujourd’hui elle tient à être chic et sobre. Elle estime que le cabas Smart sera parfaitement l’affaire ; approprié à son style et à son programme du jour. Le sac à dos devra attendre une journée plus aventureuse pour sortir. Distinguée et rassurée, c’est une nouvelle journée qui commence pour elle. Et demain ? Demain ce sera peut-être le train et le vélo, qui sait ? Avec un peu de chance, elle accompagnera ses enfants à l’école au guidon de leur trottinette électrique, avant de prendre le train sous un soleil radieux du Nord.

En conclusion, que vous soyez à moto, à vélo, à pieds, à trottinette, dans les transports en commun, ou encore en voiture, le sac à dos doté d’un cabas amovible ERODE a été pensé pour assurer la sécurité, le confort et la praticité de l’utilisateur et des effets personnels qu’il/elle transporte au quotidien, tout au long de la journée, qu’elle soit riche en aventures ou d’un calme polaire.

Je me permettrais de conclure cette histoire, qui pourrait être celle de n’importe quelle personne moderne d’aujourd’hui, par un conseil d’aventurier urbain avisé. Pour que votre journée soit la plus sereine et joyeuse possible, trouvez-vous le meilleur compagnon de route. Celui qui vous accompagnera justement, et durant toute votre vie d’aventurier, sans jamais faiblir. Les sacs ERODE ont été imaginés pour que vous n’en soyez jamais lassés, quelles que soient vos motivations et passions façonnant votre vie.

 

Comment envisagez-vous la distribution de ce produit ? Quel est son prix d’achat ?

Notre produit sera disponible à l’achat sur notre site internet www.erode-moto.com et le site de Motoblouz en avril prochain. Nous avons en complément l’appui de partenaires commerciaux partageant nos valeurs et notre intérêt pour l’innovation. Motoblouz en sera des premiers à distribuer nos sacs dès avril prochain. Pour les autres, nous avons eu d’excellents échanges avec une dizaine de magasins et concessions moto. Des produits seront référencés chez eux courant 2021. Il sera aussi possible de se procurer nos sacs au sein d’enseignes dédiées aux EPDM et vélos électriques, de plus en plus nombreuses dans les grandes villes du monde. Plus largement, il sera aussi distribué dans des points de vente physiques spécialisés en bagagerie, en design, et en sport.

Il y aura plusieurs prix, car nous proposons en effet plusieurs formules, pouvant intégrer des options ou non. Sachant que le sac à dos sera systématiquement fourni avec un cabas amovible : MINIMAL ou SMART. En option, deux pochettes lombaires seront proposées. Il sera néanmoins possible d’acquérir les cabas et les pochettes seules. Le prix de départ sera de 440€ TTC. Il correspond à la formule Blackout Minimal : comprenant un sac à dos et un cabas version Minimal. Notre offre premium sera disponible à 570€. Pour ce budget, l’acquéreur aura la version sac à dos + cabas SMART + la paire de deux pochettes lombaires.

L’avantage de ces options pour les clients, c’est qu’ils pourront en quelque sorte faire évoluer leur modèle de sac à dos idéal en fonction de leurs besoins et de leur budget. Un projet sac à dos qui pourra par ailleurs être alimenté dans le temps, en équipant le sac à dos d’options progressivement en fonction des nouveaux besoins des clients et des créations ERODE.

 

Quelles sont vos ambitions et objectifs à propos de ce produit ? 

Le besoin d’allier la sécurité à la praticité n’est pas soumise à la loi des frontières. Le besoin est global. Le sac à dos ERODE, lui est international. Depuis les réseaux sociaux, nous avons constaté que la communauté que nous sommes en train de créer est constituée de personnes venant de tous les continents. Heureusement, l’e-commerce est aujourd’hui en plein essor. Ce qui nous permettra de faciliter et d’accroitre les relations avec les clients finaux.

Sur le plan du développement de nouveaux produits, je vous répondrai ceci : surprise ! Affaire à suivre.

Crédits photos : @agence.wtf

A lire aussi