prevention

A la découverte du premier pantalon airbag pour motards

L’ADN de Club 14 est de faciliter la pratique du deux-roues motorisés dans des conditions optimales de sécurité. C’est dans la continuité de cette démarche préventive qu’est né le MotoLab Club 14 qui a réuni des innovateurs de la sécurité deux-roues sur le dernier Bol d’Or. Parmi ces starts-up innovantes, CX Air Dynamics a lancé le premier pantalon airbag pour motards. Nous recevons aujourd’hui son co-fondateur, Xavier Bouquillard de Milleret, pour nous exposer son projet plus en détails.

• Bonjour Xavier, merci d’avoir accepté cette interview. Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

J’ai 55 ans, suis père de 2 filles, et je vis dans le sud de la France, en région Toulousaine. Expert Financier, j’exerce en libéral dans l’audit, le management de transition, et le redressement d’entreprises où j’assiste des dirigeants d’entreprises en difficultés. Parallèlement, je suis Président de la SAS AD HOMINEM, spécialisée en stratégie financière et gestion de patrimoine.

• Quel est votre rapport personnel avec l’univers des deux-roues ?

J’apprécie beaucoup l’univers du 2 roues depuis bien longtemps. Ayant vécu en Afrique noire adolescent, je pratiquais la moto sans condition de permis et sans aucune formation, dans un univers plus que plaisant et moins dangereux. J’ai retrouvé ces sensations il y a quelques années en passant mon permis moto. Lorsque vous rentrez dans cet univers, vous entrez dans une nouvelle famille, avec ses codes, ses normes, et ses valeurs qui sont très fortes.

• Comment est né ce projet de création du pantalon airbag ?

Ce projet est né de la conjonction de 2 évènements importants qui ont marqué mon parcours :

- Une formation d’élève pilote de chasse au GE 314, au sein de l’armée de l’air, que j’ai suivi à 20 ans. Comme vous devez le savoir, piloter un avion de combat nécessite un équipement adapté, dont un pantalon anti-g qui gonfle en proportion des G encaissés par le pilote. Ce dispositif permet de ralentir le mouvement du sang vers les jambes en les comprimant afin d’éviter le phénomène de voile noir (perte de connaissance).

- Puis un accident de la circulation, qui a été un élément déclencheur pour me lancer dans ce projet. Quelques mois après avoir passé mon permis moto, un véhicule m’a percuté de plein fouet. Voulant éviter que ma jambe soit écrasée par ma moto, j’ai concentré mes efforts sur mon éjection et non sur les obstacles de la chaussée. Pendant ma convalescence, mes nombreuses fractures m’ont amené à réfléchir aux éléments de protection indispensables aux usagers de 2 roues. J’ai fait le rapprochement avec le pantalon Anti-G, et le début du concept pantalon airbag est né.

• Quels défis avez-vous dû relever pour y parvenir ?

La chose qui m’a le plus surpris, c’est l’absence du produit airbag en tant qu’élément de protection du bas du corps. En second lieu, c’est le peu d’importance qui est donné au design de ces produits, qui bien qu’étant des éléments de protection individuelle, méritent à mon goût, un peu plus d’attention en matière d’esthétique. C’est d’ailleurs un point que nous comptons vraiment travailler avec mon associé, Christophe ALLISSE, qui dirige justement depuis 20 ans l’agence de design « FERIA ».

Le parcours est difficile et suppose une réelle conviction. J’ai en premier lieu rencontré une grande partie des fabricants et distributeurs de gilets airbag. Puis vient la recherche des solutions déjà existantes : la viabilité du projet, l’étude d’antériorité, l’étude de la concurrence si elle existe, mais aussi celle de la demande. Arrive ensuite le dépôt de brevet français, qui nécessite un travail descriptif long et précis. Une fois ce brevet validé (compter près de 2 ans), on passe au brevet international. A ceci s’ajoute le caractère onéreux, qui n’est pas à mésestimer.

Vient ensuite la conception et le développement du produit. Il a fallu trouver le développeur qui correspondait le mieux à nos attentes, alliant l'expertise, une solide expérience en la matière, mais aussi les services ingénierie, innovation et qualité : conditions impératives au développement d’un produit premium. Nous avons donc choisi de collaborer avec Jean-Marc FERRET, Président de N2A, connu sous la marque ALLSHOT. Jean-Marc a parfaitement compris et intégré notre projet. Sa renommée et la qualité de ses produits airbag pour la moto et l’équitation sont pour nous une garantie de résultat.

• Quelles sont les spécificités de ce pantalon airbag ?

Dans le domaine de l’équipement et de la sécurité corporelle, il n’existe rien en matière de protection des membres inférieurs solutionné par la protection airbag. Pourtant, si on s’intéresse au marché du 2 roues, 73% des blessures sont localisées sur les membres inférieurs. Certes, dans la plupart des cas, elles ne sont pas mortelles. Mais la mobilité reste une chose importante : un déplacement en centre hospitalier au service de traumatologie suffit très rapidement à faire comprendre de l’utilité des membres inférieurs. Il était donc urgent de s’intéresser à une réelle protection des jambes.

En cas d’accident, ce sur-pantalon une fois gonflé permettra à son utilisateur de garder une mobilité lui permettant d’évacuer de lieux de l’accident. C’est une donnée indispensable pour répondre aux critères de protection de l’individu. En second lieu, l’utilisateur de 2 roues n’aura plus à choisir entre sécurité et activité. En effet, avant de partir en moto pour une activité quelconque, la question se pose fréquemment de savoir si vous remplacez votre pantalon usuel par un pantalon moto bénéficiant de protections. Porter un pantalon coqué toute la journée n’a rien de confortable, c’est sûr. Tous les motards se posent régulièrement la question (sourire). Cette problématique est résolue par le sur-pantalon airbag qui se porte sur votre pantalon. Constitué d’une ceinture et de 2 jambières, il se positionne rapidement, et se défait tout aussi facilement. Vous n’avez plus qu’à le rouler et le positionner dans votre casque. Quand on considère le temps nécessaire au motard pour s’équiper correctement, le côté pratique et la rapidité de mise place ne sont pas à négliger.

• A qui ce pantalon s’adresse-t-il ?

Il s’adresse à toutes les activités nécessitant une protection des membres inférieurs. Un besoin réel existe au niveau des 2 roues, mais également au niveau des sports tels que l’équitation, le ski…. Sans oublier les activités professionnelles dangereuses.

Nous lançons donc une version motards, avec des déclinaisons en gammes, mais aussi selon les types de 2 roues. Une version scooter suivra de près. Nous lançons également une version équitation dédiée, avec des modèles adultes mais aussi enfants. Et nous comptons travailler aussi les sports de glisse, et notamment le ski qui obtient des records en matière de blessures des membres inférieurs.

• Comment fonctionne-t-il ?

Son fonctionnement est similaire à celui du gilet airbag. 2 versions vont être proposées, avec un modèle filaire, et un modèle électronique. Les motards choisiront selon leurs convictions. Quant aux cavaliers, je pense que le modèle filaire devrait avoir davantage de succès.

• En quoi pourrait-il répondre à la demande des motards ?

La demande des motards est simple : maximiser le niveau de protection en minimisant l’encombrement et temps nécessaire à l’équipement. S’équiper est long et fastidieux, mais c’est le prix de la sécurité. Ce sur-pantalon répond exactement à cette demande, avec rapidité de mise en œuvre, faible taux d’encombrement, et une protection maximale. Il peut se positionner sur tous types de pantalons, et même sur un pantalon moto pour ceux qui décident d’une longue randonnée.

• Une fois le produit fini, comment envisagez-vous sa distribution ? Quel sera son prix d’achat ?

Nous travaillons en ce moment à cette question. Nous tenons absolument à ce que la diffusion soit la plus large possible, mais avec un contrôle des coûts de production, et de distribution, car ces derniers se répercutent toujours sur le consommateur.

Au niveau de son prix d’achat, nous ne pouvons à ce jour le déterminer. Mais nous faisons notre possible pour que le produit fini ne dépasse pas le prix du duo pantalon moto/pantalon pluie. C’est l’objectif, et je vous assure que nous faisons notre maximum pour le tenir.

• Quelles sont vos ambitions et objectifs à propos de ce produit ? En France ? A l’International ?

Le Brevet déposé et validé concerne l’utilisation du process airbag pour la protection des membres inférieurs. Notre objectif est de réaliser un produit de grande qualité, avec rigueur, et nous ne lésinons pas sur les moyens. Nous comptons le commercialiser, et le faire évoluer dans l’univers du 2 roues, de l’équitation, de différents sports nécessitant une protection adaptée, et dans les activités professionnelles dangereuses. Les versions seront propres et spécifiques à chaque activité, mais aussi aux profils consommateurs au sein d’une même activité.

• Merci !

Merci à vous.

A lire aussi