conseil

La conduite en duo à moto en toute sécurité

En deux-roues motorisé, la présence du passager n’est pas si anodine. En effet, cela modifie le comportement du véhicule, et implique donc le respect de certains bons gestes, afin d’assurer un trajet en toute sécurité. 

La conduite en duo n’est pas si simple qu’on le croit car elle influe sur le comportement du deux-roues : cela réduit l’adhérence et augmente l’inertie, modifiant ainsi la tenue de route de votre moto. Les distances de freinage et de dépassement peuvent également être amplement allongées. Cela est dû au poids supplémentaire du passager qui provoque un tassement des suspensions qui peut influer sensiblement sur le comportement de votre véhicule, notamment avec des petites et moyennes cylindrées. Certains véhicules sont toutefois équipés d’amortisseurs réglables permettant d’augmenter la précharge du ou des ressort(s), afin de compenser ce tassement. 

En cas de long trajet sur autoroute, la pression des pneus doit également être ajustée légèrement à la hausse et ainsi que la hauteur du faisceau de phare, pour éviter d’éblouir les autres conducteurs.

Le rôle du passager

Avant de partir, pensez à convenir des gestes simples pour communiquer avec votre passager, qui devra également être muni des équipements indispensables. Et contrairement aux apparences, ce dernier devra jouer un rôle déterminant durant le trajet, en veillant notamment à :

- Rester proche du conducteur pour éviter de déplacer le centre de gravité de la moto,
- accompagner les mouvements du conducteur dans les virages,
- garder les pieds posés sur le repose-pied, même si le véhicule est à l’arrêt.

Enfin, prenez la route en souplesse et gardez de la marge dans les virages serrés, pour éviter de se faire surprendre par le poids supplémentaire, ou par une réaction inadaptée de votre passager s’il se sentait en danger.

Si vous transportez un petit passager :

Si le Code de la Route ne fixe pas d’âge minimal au-dessous duquel il est interdit de transporter un enfant sur un deux-roues motorisé, la Sécurité Routière déconseille d’emmener un enfant de moins de 8 ans sur ce genre de véhicule. Toutefois, il est totalement déconseillé aux enfants n’atteignant pas les repose-pieds de prendre la route à l’arrière de votre moto. Ok pour une petite balade à 2 km/h dans le jardin, le petit placé devant le pilote, histoire de lui faire ressentir les premières émotions du vent dans les narines…

Un équipement complet est indispensable pour l’enfant, en particulier le casque ! Avant de l’acheter, vous devez tester différents modèles pour éviter d’appliquer une trop forte pression sur les vertèbres cervicales de l’enfant. Les médecins recommandent d’éviter plus de 1/25 du poids corporel, soit un casque d’environ 1 kg si l’enfant pèse au moins 25 kgs.

Avec un passager enfant, prenez la route en douceur en effectuant des pauses plus régulières et fréquentes et adaptez votre durée de trajet.

 

Le saviez-vous ?

Un passager à moto est considéré comme un tiers, ainsi, en cas d’accident responsable ou non, votre passager est couvert :
- si vous êtes responsable, la garantie responsabilité civile de votre contrat d’assurance moto AXA couvrira tous les dommages causés à des tiers ;
- si vous n’êtes pas responsable, vous et votre passager seront pris en charge par l’assurance du tiers responsable, si l’accident implique un autre véhicule dont la responsabilité est établie.
- si le responsable est un tiers non identifié ou non assuré, il faudra alors saisir le Fond de garantie des assurances obligatoires (FGAO). Ce dernier, financé par les assureurs, permet aux victimes d’accidents de la route d’être indemnisées, même lorsque le coupable se dérobe à ses obligations.

A lire aussi