De Melun au Sénonais

Distance189.1 km

Temps03h21

A l’est de Fontainebleau, au départ de Melun, voici un circuit qui vous permettra d’explorer le sud-est de la Seine-et-Marne et une partie limitrophe de la Bourgogne en découvrant plusieurs sites remarquables. Les routes que nous vous proposons de suivre dans la première partie sont pour la plupart bordées de massifs boisés et longent la vallée de la Seine jusqu’à Provins, au sur de la plaine de la Brie. Dès les premiers kilomètres, prenez le temps de visiter le domaine de Vaux-le-Vicomte et d’aller jeter un œil au superbe château-fort de Blandy-les-Tours. A Provins, la cité médiévale située en partie haute est extrêmement bien conservée. Allez voir la tour César, les remparts et prenez le temps d’un verre en terrasse sur la place du Châtel. Plus bas, allez visiter les souterrains de l’hôtel-Dieu. En prenant la route vers Sens et après avoir traversé la Seine, faites un détour par le château de la Motte Tilly, illustration parfaite d’un domaine du XVIIIe siècle. Rejoignez ensuite Sens, en traversant la grande plaine qui sépare la Seine de l’Yonne. La ville abrite de nombreux monuments, notamment la cathédrale Saint-Etienne, première cathédrale de style gothique, et l’ancien palais des archevêques.

Les étapes de la balade

01/07

}

De Melun à Vaux-Le-Vicomte

5.7 kilomètres en 10 minutes.

Il faut attendre le Vie siècle pour voir apparaître le nom de Melun, anciennement Metlosedum ou Melodunum. Dès les Xe siècle, les Capétiens font construire le château royal, à la pointe de l’île Saint-Etienne. Séjour très apprécié des rois de France, il tombe en désuétude au XVIe siècle et sera entièrement détruit au XIXe siècle. Il s’en fallut pourtant de peu pour que Melun ne devienne capitale de la France à la place de Paris. Parallèlement, la vie religieuse s’intensifie et cinq monastères sont fondés du XIVe siècle au XVIe siècle. Grâce à ses moulins et à la Seine, la ville devient le principal fournisseur de farine de la capitale, du Moyen-Âge à l’époque moderne. Aujourd’hui, préfecture de Seine-et-Marne, Melun est une ville à double visage. Proche des extensions des villes nouvelles et des grandes cultures céréalières au nord, elle a gardé au sud tout son charme de ville agreste aux confins de la forêt de Fontainebleau. La ville organise chaque année, en octobre, la fête du Brie de Melun, en référence au fromage qui est sa spécialité.

02/07

}

De Vaux-Le-Vicomte à Blandy

6.3 kilomètres en 06 minutes.

En 1641, Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV, achète la seigneurie de Vaux-le-Vicomte et décide d’y faire construire, à partir de 1656, une somptueuse demeure. Les travaux dureront seulement quatre ans, mobiliseront quelques 18.000 ouvriers et conjugueront les talents de trois hommes : Louis Le Vau, l’architecte, Charles Le Brun, peintre et sculpteur, André Le Nôtre, jardinier. Pour l’inauguration, une fête de nuit eut lieu le 17 août 1661. Fouquet avait tout fait pour éblouir Louis XIV. Devant tant de magnificence, le roi, rendu jaloux, décidé de la perte de son ministre. Le 5 septembre, Fouquet sera arrêté par d’Artagnan et conduit à la forteresse de Pignerol où il mourra en 1680 à la veille de sa libération.

A voir à faire :

Château de Vaux-le-Vicomte

03/07

}

De Blandy à Provins

42.5 kilomètres en 41 minutes.

Situé à quelques kilomètres de Melun, ce petit village, connu dès l’époque gallo-romaine sous le nom de Blandiacum, vaut le détour pour son beau château fort, le dernier d’Ile de France. Ce château daterait de 1206. Jusqu’à la fin du XIVe siècle, il est régulièrement agrandi et renforcé. Au XVIIe siècle, après le décès de la duchesse de Nemours, il est revendu au maréchal de Villars (déjà propriétaire de Vaux-le-Vicomte). En 1764, il est revendu au duc de Choiseul-Praslin, ministre de Louis XV. En 1888, le château est racheté par Pierre-Charles Tuot, maire de Blandy, qui l’offre à sa ville. Aujourd’hui, le château fort est la propriété du conseil général de Seine-et-Marne. Entièrement restauré depuis 2007, de nombreuses manifestations y sont régulièrement organisées. Le circuit du chemin de ronde offre une superbe vue sur les environs.

A voir à faire :

Château de Blandy

04/07

}

De Provins à La Motte-Tilly

22.1 kilomètres en 24 minutes.

A Provins, la cité médiévale située en partie haute est extrêmement bien conservée. Allez voir la tour César, les remparts et prenez le temps d’un verre en terrasse sur la place du Châtel. Plus bas, allez visiter les souterrains de l’hôtel-Dieu.

A voir à faire :

Hôtel-Dieu

05/07

}

De La Motte-Tilly à Sens

39.5 kilomètres en 39 minutes.

Construit en 1754, le château de la Motte-Tilly se révèle être un joyau du Nogentais. Après avoir subit d’importants dommages durant les révolutions, le comte de Rohan-Chabot entreprit de le restaurer en 1910 et, par la même occasion, de redessiner le parc à la française. Sa fille, la marquise de Maillé, paracheva son œuvre avant de léguer, en 1972, la propriété ainsi que toutes les collections à la Caisse nationale des Monuments historiques et des sites.

A voir à faire :

Château de la Motte-Tilly

06/07

}

De Sens à Moret-sur-Loing

44.6 kilomètres en 44 minutes.

A l’origine simple bourgade gallo-romaine, Sens devient au Moyen-Âge un grand centre religieux incluant de nombreux diocèses. Au début du XIIe siècle, la cité donnait le jour à la première des cathédrales gothiques. Ravagée par la guerre de Cent Ans, la ville retrouva de sa splendeur au XVIe siècle avec, notamment, la réalisation du transept de la cathédrale, du palais des archevêques et de la maison d’Abraham (une superbe maison destinée à un tanneur). Puis, les guerres de Religion et la création de l’archevêché de Paris en 1622 lui firent perdre son rôle de premier plan religieux. Il fallut attendre le XVIIIe siècle pour que Sens retrouve, jusqu’à la Révolution, une certaine prospérité. Le centre-ville de Sens est un joyau avec sa cathédrale, fleuron de la cité, le marché couvert, les maisons médiévales à pans de bois, les hôtels particuliers du XVIIIe siècle et les remparts.

07/07

}

De Moret-sur-Loing à Melun

28.4 kilomètres en 37 minutes.

Imposante cité médiévale située au Moyen-Âge à la frontière du royaume de France et du duché de Bourgogne, cette forteresse capétienne annexée en 1068 fit les beaux jours de Louis VII et de Philippe Auguste. C’est en arrivant par l’est, avant de franchir le vieux pont du XIIe, que la vue sur la ville est la plus belle. On embrasse d’un seul coup toute la vue sur le Loing et ses ilots, le vieux moulin, le quai des laveuses, la superbe porte de Bourgogne et les remparts. La ville a conservé de multiples traces de son passé. Si l’on remarque avant tout ses portes, situées à chaque extrémité de la vieille ville, elle possède également de magnifiques monuments romains et moyenâgeux.

Vous avez aimez cette balade ?
Soyez le premier à donner votre avis

DONNEZ VOTRE AVIS

Laisser un commentaire

J’accepte que ces informations soient utilisées pour commenter cette balade

J’accepte de recevoir sur mon adresse mail des newsletters de Club14

Envoyer mon commentaire

Nos autres Balades à moto autour de Paris

toutes les balades moto

Virée dans l'Oise à moto

Distance248 km

Temps04h34

De la Vallée de Chevreuse au Gâtinais

Distance293 km

Temps06h11

Saint-Germain-en-Laye et les Yvelines

Distance154.6 km

Temps03h09

Le Gâtinais français et la Forêt de Fontainebleau

Distance116.3 km

Temps02h20